Les points de vigilance - toiture de type traditionnelle

Présentation

Une toiture de type industriel se caractérise par une couverture, en pente variable, réalisée en bac acier, tôles ondulées, plaques ondulées fibres-ciment (avec ou sans amiante), plaques translucides… Certains points de vigilance représentent des problématiques récurrentes à contrôler régulièrement. Ce type de toiture se trouve principalement sur des bâtiments industriels et également sur des maisons de particuliers, suivant le secteur géographique, dans l’architecture moderne…

Un faîtage endommagé

Un faîtage endommagé

Le faîtage est la partie haute de votre toit. C'est un élément stratégique et sensible car il est soumis au vent. Une réparation non professionnelle peut s'avérer désastreuse car des éléments du faîtage peuvent s’envoler.

Les éléments de rive

Les éléments de rive

Les éléments de rive viennent étancher le bord du bâtiment. La vérification régulière de leurs fixations est primordiale pour éviter les infiltrations d’eau. Aussi, cet élément peut devenir dangereux pour les personnes en cas de chute.

Le chéneau

Le chéneau

Le chéneau, généralement en acier galvanisé ou en zinc, reçoit les eaux pluviales d'un ou de deux pans de toiture. Il doit être dimensionné pour recevoir le volume d’eau que lui transmet la toiture. L’amoncèlement de feuilles et autres végétaux empêche l’eau de couler librement. Un débordement entraine un dégât des eaux très important. Son entretien est donc impératif !

Les fixations entre éléments

Les fixations entre éléments

Sur le bac acier ou les plaques ondulées, la mauvaise fixation des éléments ou leur vétusté génère des infiltrations importantes à l’intérieur du bâtiment. Il est primordial de faire réaliser un contrôle dès les premiers signes d’humidité.

Recouvrement de deux plaques

Recouvrement de deux plaques

Sur le bac acier, les éléments de couverture sont fixés entre eux mécaniquement. Aussi, la zone de recouvrement (le chevauchement d’une plaque sur l’autre) doit être suffisante pour éviter les infiltrations d’eau (effet de capillarité).

Problèmes d'oxydation

Problèmes d'oxydation

Certaines pièces réalisées en matériaux ferreux finissent par s’oxyder. La surveillance de ces éléments est primordiale pour maintenir la pérennité de l’ensemble. Un remplacement par un élément en acier ou une solution en résine sera proposé.

Dégât des eaux

Dégât des eaux

Une fuite d’eau cause toujours des dégâts, interdisant l’accès à tout ou partie du local, avec des conséquences matérielles importantes. L’entretien annuel d’un toit de type industriel permet de prévenir ces incidents, par un contrôle visuel des éléments sensibles.

Problèmes de condensation

Problèmes de condensation

Il n’y a pas que des problématiques de fuites ou d’infiltrations sur un toit. Une mauvaise aération ou isolation du toit peut entrainer de la condensation. Les gouttelettes ainsi formées pénètrent la laine de verre et les faux plafonds, les détruisant petit à petit. Il est opportun d’intervenir au plus vite avant des dégradations plus importantes.

Les émergences

Les émergences

Les éléments émergents rencontrés sur les toits de type industriel sont une source importante de fuites. Traversant la couverture, leur étanchéité doit être parfaite à leur base. Les matériaux innovants tels que les résines sont une solution professionnelle de réfection partielle.

Oxydation des conduits

Oxydation des conduits

Les conduits de cheminées traversant les toits ont tendance à s’oxyder et se détériorer rapidement, du fait notamment de la différence de température entre les gaz chauds qui le traversent et l’air froid extérieur. C’est un élément à remplacer aux premiers signes de faiblesse.

Passages de câbles

Passages de câbles

Pour amener des câbles électriques sur la toiture, il est souvent nécessaire de percer la couverture. C’est dans ce contexte que l’on rencontre un usage exagéré de pâte mastic, non adaptée, provoquant à terme une mauvaise étanchéité. L'installation d'une crosse est préconisée pour sa forme coudée.

Les éléments additionnels

Les éléments additionnels

Certains éléments étrangers à la toiture, tels que les climatiseurs, nécessitent d’être fixés mécaniquement sur la couverture. Lors de la pose de ces appareils, il n’est pas rare que le matériau soit malmené et nécessite une intervention.

L'apport en lumière naturelle

L'apport en lumière naturelle

C’est une solution économique et écologique pour éclairer un local. La création ou le remplacement de lanterneaux ou de verrières permet d’apporter un confort à tous les usagers de la pièce concernée.

Les plaques translucides

Les plaques translucides

Elles sont une bonne solution pour apporter de la lumière naturelle pour les toits en plaques ondulées (et aussi sur bac acier). Néanmoins, leur opacité s’accroit avec le temps nécessitant un remplacement. Aussi, un passage de grêle provoque des trous importants nécessitant le remplacement de chaque plaque touchée.

Traces sur mur extérieur

Traces sur mur extérieur

Un défaut au niveau de la pièce de rive peut engendrer une coulure de l’eau vers l’extérieur du bâtiment, provoquant des salissures. C’est un terrain propice à la prolifération de micro-organismes qui fragilisent le mur et le rendent inesthétique. Dès l’apparition de traces sur les murs extérieurs, il est recommandé d’intervenir rapidement.

Vérification des ouvrants

Vérification des ouvrants

Les ouvrants sont des éléments associés à la toiture donnant vers l’extérieur. Il s’agit de lanterneaux ou de voutes. Ces émergences peuvent être équipées d’un système de désenfumage. Il est obligatoire de faire vérifier annuellement leur bon fonctionnement afin de prévenir tout défaut.

La sécurisation de toiture

La sécurisation de toiture

Le travail en hauteur répond à une réglementation très stricte. La toiture nécessite de disposer d’éléments de sécurisation. Point d’ancrage, ligne de vie, garde-corps et échelle à crinoline permettent d’accéder en toiture ou d’y travailler en toute sécurité.

Le bardage

Le bardage

Il représente une protection, une isolation et un ensemble esthétique pour le bâtiment. Il est fragilisé par le vent, la dilation liée aux changements de température, les chocs et par son usure naturelle. Le surveiller permet de prévenir des problèmes d’infiltrations.

Présentation

Une toiture traditionnelle se caractérise par une couverture réalisée en tuiles terre cuite ou béton (petit moule ou grand moule), en ardoises naturelles ou artificielles, ou bien en zinc. D'autres matériaux sont parfois utilisés tels que le cuivre, le plomb, la lauze, le chaume ou le bois. Le bardeau bitume (shingle) fait partie de la famille traditionnelle malgré sa fabrication plus industrielle.

La rive d'un toit

La rive d'un toit

La rive est la ligne latérale qui termine le toit. Cette partie est soumise aux vents violents et nécessite un maintien mécanique renforcé pour résister à l'arrachement. Tuiles de rives, ardoises et zinguerie doivent faire l'objet d'une attention particulière.

Toiture de type Terrasse

Présentation

Une toiture terrasse se caractérise par son aspect plat. Elle a une très légère pente (entre 0 et 3 %) pour acheminer les eaux pluviales vers les chéneaux et caniveaux d'écoulement. Du fait de sa platitude, l'eau stagne beaucoup plus que sur n'importe quel toit. Son nettoyage annuel est donc une nécessité absolue afin d'éviter tout dégât des eaux et la détérioration prématurée des matériaux qui composent ce type de couverture.

La recherche de fuite

La recherche de fuite

Certaines fuites sur toit-terrasse sont difficiles à détecter à l'œil nu ou avec une recherche manuelle. Il est donc nécessaire d’utiliser des appareils afin de détecter l’origine de la fuite (électro-acoustiques, gaz traceur,...). Suivant la conception de l’étanchéité, accessible ou non-accessible, lestée ou non lestée, végétalisée ou jardin, ainsi que l’élément porteur (béton, bac acier et bois), la méthode et le matériel employé seront différents. L’utilisation de ces appareils demande une compétence professionnelle.

Infiltrations autour de lanterneaux

Infiltrations autour de lanterneaux

La base des lanterneaux se fragilise avec le temps. Cela occasionne des problèmes d'infiltrations sur les relevés de celui-ci, un contrôle annuel, voire une réparation du raccord d’étanchéité est donc préconisée. Si le lanterneau est très défectueux, il est nécessaire de le remplacer.

Vétusté d'un dôme

Vétusté d'un dôme

La vétusté naturelle d'un dôme entraîne une opacification du matériau translucide. L'apport en lumière naturelle est donc diminué voire même stoppé. Si le nettoyage s'avère insuffisant, le remplacement à neuf du dôme sera envisagé afin de bénéficier des dernières normes et d'une meilleure lumière.

Contrôle des voûtes

Contrôle des voûtes

Les voûtes éclairantes perdent de leur translucidité avec le temps. La qualité et la puissance de la lumière apportée sont donc altérées, nécessitant un changement total ou partiel de l'élément. Le contrôle de ce dernier doit être fait annuellement et après un passage de grêle (avec des gros grêlons).

Fragilité des émergences

Fragilité des émergences

Il est fréquent de rencontrer des émergences sur un toit-terrasse (notamment en PVC). Ces éléments fragiles peuvent être cassés ou endommagés accidentellement, provoquant fuites et infiltrations. Leur contrôle est fait au moment de l'entretien annuel et parfois un remplacement devient nécessaire.

Coiffes d'acrotère

Coiffes d'acrotère

L’extrémité d’un toit-terrasse est généralement terminée par un mur d’acrotère. Cet élément de maçonnerie est protégé en son sommet par une coiffe d’acrotère, appelée aussi couvertine. Cette dernière, fixée mécaniquement, est fragilisée par le vent et la dilatation (changement de température). Il est nécessaire de la réparer en cas de défaillance.

Les relevés contre-acrotère

Les relevés contre-acrotère

Sur les murs d’acrotère, les parties latérales sont protégées par des « relevés contre-acrotère ». Ils sont traités en bitume auto-protégé. Le revêtement qui recouvre le bitume ainsi que les soudures peuvent s’altérer avec le temps. Il est alors nécessaire de refaire la partie endommagée pour arrêter les infiltrations.

Vérification des jointures

Vérification des jointures

Lorsqu’il y a suspicion de fuite au niveau de la membrane PVC ou du bitume, il faut faire contrôler le revêtement, notamment au niveau des jointures. Lors de l’intervention, si la spatule s’enfonce, il y a un défaut de l’étanchéité. Il faut alors effectuer une réparation ou envisager une réfection partielle si le nombre de défauts est trop important.

Le défaut d'entretien

Le défaut d'entretien

Lorsque la membrane est soudée uniquement aux jointures, elle est lestée avec du gravier. Ce dernier la protège des rayons UV. Le manque d'entretien favorise l’apparition de végétaux tels que la mousse. Pour éviter sa prolifération, l’application d’un produit dédié est recommandée tous les cinq ans, en plus de l'entretien annuel.

Le bitume auto-protégé

Le bitume auto-protégé

Le bitume doit être protégé des rayons UV. C’est pourquoi il lui est adjoint une feuille d’aluminium (ou des paillettes) qui arrête les rayons solaires et lunaires. Avec le temps, cette couche s’altère et le bitume commence à se détériorer, permettant l’apparition d’infiltrations. Tout le revêtement doit alors subir une intervention de remise en état.

Sorties de VMC et vigilance

Sorties de VMC et vigilance

Les sorties de VMC garnissent les toits-terrasses et sont autant de points de fragilité et donc de vigilance. L’absence de chapeau ou un problème d’étanchéité au niveau de la base est à la source d’infiltrations. Il faut aussi contrôler qu’aucun végétal n’empêche la circulation de l’air.

Cloques sur bitume

Cloques sur bitume

Un des signes apparents d’un défaut de l’étanchéité est la présence de cloques sur le bitume. En effet, la présence d’eau sous la surface génère des poches d’air sous l’effet de la vapeur d’eau. La réfection ou la réparation des mètres carrés concernés est alors impérative.

Surveillance des éléments additionnels

Surveillance des éléments additionnels

Un toit-terrasse accueille des éléments étrangers à la toiture, comme les climatiseurs ou les canalisations. Ils ont besoin d’être supportés et parfois fixés à même la couverture. Ces pattes de supports et de fixations engendrent parfois une rupture de l’étanchéité, nécessitant une réparation.

Les causes de rupture de l'étanchéité

Les causes de rupture de l'étanchéité

Une couverture en bitume ou en PVC est sensible aux petits objets laissés par inadvertance. En effet, un outil ou un boulon sur lequel on marche, va venir perforer le revêtement. L’infiltration causée nécessitera une réparation localisée.

Apparition de végétaux de taille importante

Apparition de végétaux de taille importante

L’évacuation des feuilles ne se fait pas naturellement, compte-tenu de l’absence de pente. La stagnation des végétaux en décomposition va devenir le terrain idéal pour accueillir des végétaux de plus en plus importants voire même des arbustes qui peuvent percer certaines étanchéités. La dégradation qui en résulte demande suivant l’état un traitement, réparations ponctuelles ou réfections partielles.

L'importance de l'entretien annuel

L'importance de l'entretien annuel

Les feuilles et autres éléments problématiques doivent être enlevés régulièrement pour éviter toute stagnation de l’eau. Sur ce type de toit, il faut impérativement éviter une montée en charge de l’eau qui pourrait engendrer de gros dégâts des eaux, voire un effondrement de la toiture selon l'élément porteur (bac acier).

Les accès en toiture

Les accès en toiture

Les toits-terrasses sont souvent accessibles par l’extérieur. La pose d’une échelle à crinoline permet aux personnes habilitées d’accéder à la toiture en toute sécurité. L’accès est sécurisé par un système de verrouillage en partie basse de l’échelle.

Prolifération de végétaux

Prolifération de végétaux

Il est fortement recommandé d’éviter une situation dans laquelle le végétal prend l’ascendant sur le gravier. Dans ce cas, le traitement n’est plus préventif mais curatif avec une intervention plus contraignante et des risques pour le support d’étanchéité.

Sérénité et longévité

Sérénité et longévité

Au-delà du plaisir d’observer une toiture entretenue, c’est aussi et surtout la garantie d’éviter au maximum les risques de dégât des eaux et les infiltrations lentes mais néanmoins dévastatrices. La préservation du bâtiment et de votre activité est au prix raisonnable d’un entretien régulier.

Grêle avec gros grêlons sur les dômes

Grêle avec gros grêlons sur les dômes

Les lanterneaux, apporteurs de lumière naturelle, sont fragilisés ou cassés par les événements climatiques. Il est conseillé de les faire vérifier en même temps que l’ensemble de la toiture de manière annuelle et après chaque épisode de gros grêlons.

Les signes visibles

Les signes visibles

Les premiers signes de fuites ou d’infiltrations arrivent souvent bien après le début du processus de faille d'étanchéité. Ces détériorations sont généralement la preuve d'un problème ancien qui a pu occasionner des dégâts plus importants. Une recherche de fuite s'impose alors .

Un dégât des eaux

Un dégât des eaux

Lors d'un épisode de pluies importantes, certaines problématiques de toiture aux conséquences jusqu'alors anodines, se révèlent dramatiques en termes de conséquences. Même si nous gérons l'urgence, nous préconisons toujours le contrôle préventif.

Feuilles et naissance

Feuilles et naissance

La naissance est la partie supérieure d'un conduit d'évacuation d'eaux pluviales. La crapaudine, sorte de grille en métal, retient les différents éléments tels que les feuilles, qui viendraient boucher le tuyau. Le nettoyage annuel permet de prévenir tout engorgement.

Sécurisation de toiture

Sécurisation de toiture

Les toits-terrasses, généralement entourés d'acrotères (murs de quelques dizaines de centimètres) sont insuffisants pour prévenir les risques de chutes de hauteur. La législation impose aux propriétaires d'installer des équipements de protection collective tels que les garde-corps ou les lignes de vie.